DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

General Motors répond par la négative à l'offre de reprise des usines Opel

Vous lisez:

General Motors répond par la négative à l'offre de reprise des usines Opel

Taille du texte Aa Aa

Info ou intox ? L’offre de reprise que comptait faire l’allemand Solarworld, spécialisé dans l‘énergie solaire sur les quatre usines allemandes du constructeur Opel à General Motors.
A cette offre, SolarWorld qui veut devenir le premier producteur européen de voitures “vertes”, subordonne la séparation totale de Opel de sa maison mère, la garantie de la dette d’ Opel par le gouvernement allemand et la perception d’une indemnité de 40.000 euros par salarié d’Opel soit 1 milliard d’euros.

Commençons par la fin, le gouvernement Merkel n’a pas encore réagi à cette demande de garantie et d’indemnité, en revanche General Motors a répondu que sa filiale allemande n’est pas à vendre. Dommage c‘était bien essayé.

“Opel a une politique très moderne concernant ses modèles explique le Pdg de Solarworld Frank Asbeck – je vous rappelle juste le prix “Voiture de l’année 2008 qu’il vient de recevoir – et Opel a tout le potentiel pour devenir un fabricant de voiture vraiment vert.” “Irréaliste, pas sérieux, bonjour le gag !!” Les analystes du secteur ne trouvent aucune justification à l’offre surprise de Solaworld, si ce n’est celle de se faire de la publicité. En attendant, cette offre, si elle n’a aucune chance d’aboutir aujourd’hui, préfigure probablement un des modèles économiques futurs du secteur automobile.