DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Forte grève dans l'éducation en France

Vous lisez:

Forte grève dans l'éducation en France

Taille du texte Aa Aa

La mobilisation a été massive dans le primaire avec plus de deux tiers de grévistes selon les syndicats. Le ministère parlant lui de 48% pour ce 4ème mouvement en deux mois.

Un débrayage assorti de milliers de manifestants à Paris et dans toute la France. De 100 000 à 220 000 selon les sources. “Nous sommes en grève aujourd’hui, en manifestation pour le retrait des décrets du ministre de l’Education nationale, Monsieur Darcos, qui pour l‘école primaire supprime 2 heures de cours aux enfants par semaine et supprime l’aide spécialisée aux enfants en difficultés”, explique un syndicaliste.

“La chose la plus principale dans notre société c’est l‘éducation. C’est avec ça qu’on va réussir à avancer, et c’est sur ça qu’on fait des réductions budgétaires insupportables”, affirme cette étudiante.

Les syndicats dénoncent notamment les 13 500 suppressions de postes pour la rentrée prochaine et ils ont donné 5 jours à leur ministres pour ouvrir des négociations.

Cette grève a aussi posé la question de l’application concrète du service minimum d’accueil comme l’explique cet élue d’une commune : “On avait mis en place un protocole qui nous permettait d’assurer dans de bonnes conditions un service minimum. Mais là nous sommes confrontés à nos limites, puisque notre personnel formé pour surveiller les enfants dans les écoles est en majorité en grève.”

Le service minimum d’accueil est prévu par la loi à partir de 25% de grévistes. Les villes de droite l’ont appliqué mais la plupart des grandes villes de gauche ont refusé car elles estimaient manquer de personnels pour encadrer les enfants.