DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les annonces de suppressions d'emplois et de licenciements se multiplient dans le monde


économie

Les annonces de suppressions d'emplois et de licenciements se multiplient dans le monde

L’annonce faite jeudi par le constructeur automobile français PSA Peugeot Citroën d’un plan de 3550 suppressions d’emplois par départs volontaires est dûe au recul violent des ventes du groupe selon les termes du communiqué publié.

La Bourse de New York a ouvert en baisse jeudi, après être tombée la veille au plus bas depuis plus de cinq ans, le bond du nombre de nouveaux chômeurs la semaine dernière aux Etats-Unis confirmant la détérioration de l‘économie: le Dow Jones perdait 0,75% et le Nasdaq 0,56%. “Avant on nous disait que Rennes c‘était la meilleure usine du groupe, explique un syndicaliste CGT de l’usine de Rennes, on était les meilleurs, et maintenant, il font le rapprochement entre Rennes et Vilvoorde. Renault disait que Vilvoorde c‘était les meilleurs, au niveau qualité et au niveau social, et quand on regarde ….Vilvoorde a été fermé…”

Peugeot-Citroën a fait son annonce jeudi, le laboratoire pharmaceutique anglo-suédois AstraZeneca annonce de son côté 1400 suppressions d’emplois et le motoriste aéronautique britannique Rolls Royce entre 1.500 et 2.000 suppressions. Depuis le début du mois de septembre 150.000 suppressions d’emplois ont été annoncées aux Etats Unis, 67.000 en Europe et plus de 3.000 au Japon. Des chiffres auxquels il faut ajouter les emplois supprimés par les PME. “Nous sommes au beau milieu de la pire crise financière depuis les années 30, expliquait jeudi le financier George Soros. L’aspect remarquable de cette crise ajoutait-il ,c’est qu’elle n’a pas été causée par un choc externe comme la hausse du pétrole par l’Opep. La crise a été générée par le système financier lui-même”.

Le marché de l’emploi se dégrade rapidement aux Etats Unis Avec l’enregistrement de 542.000 demandes d’indemnisations au chômage aux Etats Unis la semaine dernière contre 515.000 la semaine précédente, les Etats Unis n’avaient pas connu un tel niveau de demandes depuis 16 ans.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

D'autres prêteurs pour l'Islande selon un journal finlandais