DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Royal/Aubry : la lutte finale au féminin pour diriger le Parti socialiste français

Vous lisez:

Royal/Aubry : la lutte finale au féminin pour diriger le Parti socialiste français

Taille du texte Aa Aa

Ségolène Royal est arrivée en tête du 1er tour hier soir avec 42,5% des voix contre 34,7 à Martine Aubry et 22,7% à Benoit Hamon. L’ancien rivale de Nicolas Sarkozy à la présidentielle de 2007 compte sur la dynamique du vote pour l’emporter au second tour : “Une fois de plus les pronostiques arithmétiques et les combinaisons d’appareil n’ont pas été suivis car notre loi commune à l’intérieur du parti socialiste, c’est la liberté, la liberté de vote des militants”.

Sur le papier, l’arithmétique joue en faveur de Martine Aubry. La maire de Lille a reçu le soutien de Benoit Hamon qui représente l’aile gauche du parti : “Je crois que les militants socialistes choisiront ce soir comme ils ont fait hier, en disant majoritairement nous voulons un parti socialiste qui retrouve les valeurs de la gauche mais avec des nouvelles réponses, de nouveaux visages, un parti qui change. Et ils mettront leur bulletin dans l’urne en pensant aux Français”.

Comme hier, les militants socialistes votent de 17h à 22h. Seule certitude, le prochain numéro 1 socialiste sera une femme, énarque et ancienne ministre. Une première dans l’histoire du premier parti d’opposition en France.