DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Cour constitutionnelle tchèque va trancher sur le Traité de Lisbonne

Vous lisez:

La Cour constitutionnelle tchèque va trancher sur le Traité de Lisbonne

Taille du texte Aa Aa

La République tchèque va-t-elle rentrer dans le rang ? C’est ce mardi que la Cour constitutionnelle se penche sur le Traité de Lisbonne. Elle devra dire si le texte européen est compatible avec la constitution du pays ou s’il restreint sa souveraineté. Une inquiétude du parti libéral au pouvoir.

Le Premier ministre tchèque Mirek Topolanek n’est pas un grand partisan du Traité, mais il est prêt à lancer le processus de ratification une fois l’horizon constitutionnel dégagé pour maintenir la République tchèque fermement ancrée dans l’Union. Seulement voilà, en bout de processus, le président Vaclav Klaus devra apposer sa signature. Et cet eurosceptique acharné considère, lui, le Traité de Lisbonne comme une “erreur tragique”. D’ailleurs, il a prévenu : il ne signera pas tant que l’Irlande n’aura pas ratifié le texte. L’Irlande, l’autre pays manquant sur la liste des ratifications. Après le non de ses électeurs au Traité européen cet été, elle pourrait organiser un nouveau référendum.