DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Deuxième revers pour Hugo Chavez en un an

Vous lisez:

Deuxième revers pour Hugo Chavez en un an

Taille du texte Aa Aa

En décembre 2007, le président vénézuelien avait dû encaisser le Non populaire lors d’un référendum visant à supprimer la limitation des mandats présidentiels et à renforcer ses pouvoirs pour approfondir les réformes.

Chavez reconnait alors sa défaite, mais du bout des lèvres: “49 pourcents des électeurs ont voté pour le projet socialiste. Malgré tout, je pense que c’est un grand pas politique, un grand bond en avant… “ dit-il alors.

Ce n’est pas la première fois qu’il touche à la constitution. Un an après son élection à la présidence en 1998, Hugo Chavez propose aux vénézuéliens de faire passer le mandat présidentiel de 5 a 6 ans et d’autoriser le président à enchaîner deux mandat de suite. La nouvelle constitution est approuvée par référendum. Pour Chavez, c’est la voie ouverte pour rester au pouvoir jusqu‘à 2012.

Cette nouvelle constitution va aussi permettre d’entamer la “révolution bolivarienne”, qui sur le plan économique garantit un plus grand rôle à l’Etat. Depuis, une politique de nationalisations a été menée, notamment dans le secteur de l’industrie du pétrole, principale richesse du Vénézuela, le premier producteur d’Amérique.

La révolution bolivarienne promet aussi une réforme agraire avec la redistribution de la propriété de la terre aux plus pauvres.
Le programme de saisies, stoppé après le référendum de 2007 pourrait repartir l’année prochaine.