DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'indépendance est-elle l'avenir du Groenland ?

Vous lisez:

L'indépendance est-elle l'avenir du Groenland ?

Taille du texte Aa Aa

La question est sur toutes les lèvres au lendemain de l’adoption par référendum du régime d’autonomie élargie pour l‘île arctique, rattachée au Danemark depuis trois siècles. Le oui l’a emporté à 75 %. Le premier ministre danois, Anders Fogh Rasmussen, s’est félicité de ce résultat.

“ Ce résultat positif est le bienvenu !” s’est-il exclamé. “ Nous venons de donner le coup d’envoi à plus de gestion locale au Groenland, et je suis très impatient de voir la concrétisation de ce renforcement de l’administration locale.”

Le régime d’autonomie élargie prévoit le transfert progressif de 32 domaines de compétence au gouvernement local, dont la justice. Le Groenlandais va par ailleurs devenir la langue officielle.

Dans les rues de Nuuk, la majorité des passants était enthousiaste.

“ Nous avons été colonisés pendant 300 ans,” commente un homme, “ il est temps que nous prenions notre pays en main !”

Mais une femme le contredit aussitôt, estimant que le Groenland n’est pas prêt pour l’indépendance, notamment en matière sociale et sanitaire.

L‘île, qui vit de pêche et de tourisme, reste très dépendante du Danemark qui lui verse chaque année une aide équivalente à 30 % de son produit intérieur brut. La fonte de la banquise, qui recouvre 80 % du territoire, laisse cependant envisager l’exploitation de nouveaux champs pétrolifères.