DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Thaïlande : la crise se poursuit et menace de s'aggraver

Vous lisez:

Thaïlande : la crise se poursuit et menace de s'aggraver

Taille du texte Aa Aa

Le bras de fer se poursuit entre le gouvernement et ses opposants en Thaïlande. Lors d’une allocution télévisée, le Premier ministre Somchai Wongsawat a réaffirmé qu’il n‘était pas question d’abandonner le pouvoir. Mon gouvernement est légitime, il va continuer à travailler a-t-il déclaré.

Sa démission, c’est ce que réclament des milliers d’opposants rassemblés dans la coalition Alliance du peuple pour la démocratie. Des centaines d’entre eux font donc le siège depuis plus de 24 heures maintenant, de l’aéroport international de Bangkok. Dernier épisode d’une série d’actions visant à faire tomber un gouvernement qu’ils accusent d‘être à la solde de l’ex-Premier ministre Thaksin Shinawatra.

Pris au piège par la vague de manifestants, les quelque 3.000 passagers de l’aéroport Suvarnabhumi ont pu, après une nuit de galère, être évacués, avec des sentiments partagés face à la situation :

“L’aéroport est bien. Nous sommes bien traités, pas de problèmes, réagit un touriste espagnol. Il n’y a que les touristes que ça gène, mais nous comprenons la protestation qu’ils organisent ici”.

“Je veux rentrer chez moi, s’agace un autre voyageur anglophone. Je veux partir. Je devais être à Sydney dans deux heures et je veux y aller. Maintenant on doit rester ici peut-être une, voir deux nuits, on ne sait pas. Je ne comprends pas trop ce qui se passe au niveau politique, et je ne veux pas savoir, tout ce que je sais, c’est que ce n’est pas bon pour eux”.

La situation en effet semble s’aggraver d’heure en heure. Dans la matinée, l’appel du général Paojinda à de nouvelles élections et à l’arrêt des protestations a été rejeté, fermement, par les deux camps.

Le risque de voir la crise dégénérer est bien réel. Un homme a ainsi été tué dans le nord du pays lors d’affrontements entre militants de l’opposition et partisans du pouvoir. Plus tôt dans la journée c’est l’explosion de trois grenades qui avait fait plusieurs blessés.