DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le plan de relance européen laisse les économistes sceptiques

Vous lisez:

Le plan de relance européen laisse les économistes sceptiques

Taille du texte Aa Aa

La commission européenne a annoncé hier son dispositif pour sortir de la crise économique, une boîte à outil dans laquelle les Etat pourront piocher. Elle prône des baisses de TVA ou des aides aux ménages les plus défavorisés. Mais aussi un plan de soutien au secteur automobile.

‘‘Nous proposons une action coordonnée entre les incitations fiscales au niveau de chaque pays et ce que nous pouvons réaliser à travers les fonds de l’Union européenne. Ce que nous devons faire pour l’automobile c’est l’aider à se transformer en une industrie moderne, plus écologique’‘, a expliqué hier Jose Manuel Barroso.

Pour certains analystes ce dispositif ressemble à un cocktail de plans nationaux et non à un véritable cap européen. L’un d’eux, Christian Dreger, doute de son véritable impact.

‘‘L’Union européenne suggère des baisses temporaires de TVA pour soutenir la consommation. Mais nous avons déjà un moteur pour la consommation à travers la baisse des prix du pétrole depuis l‘été. Ce qui améliore le pouvoir d’achat des ménages.’‘

Le plan proposé par la Commission européenne coûtera 200 milliards d’euros dont la majorité – 170 milliards – sera assurée par les actions des 27 Etats de l’UE. Il devra être validé lors d’un sommet les 11 et 12 décembre. Certains pays ont déjà exprimé des réserves.