DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Thaïlande : l'armée peine à choisir son camp

Vous lisez:

Thaïlande : l'armée peine à choisir son camp

Taille du texte Aa Aa

Les rumeurs de coup d’Etat se font de plus en plus insistantes en Thaïlande.
L’opposition bloque désormais les deux principaux aéroports de Bangkok, et la situation est très tendue dans les rues de la capitale. Les manifestations sont organisées par le PAD, l’Alliance du Peuple pour la démocratie. Hier les affrontements ont fait de nombreux blessés.

Tous les touristes n’ont pas évacués et certains sont toujours bloqués dans le terminal principal de l’aéroport international.
Le Premier ministre Somchai Wongsawat a rejeté l’appel de l’armée à organiser de nouvelles élections. Il considère son gouvernement comme légitime.

Les militaires n’ont pas encore clairement choisi leur camp. Cette nuit les dirigeants de l’Armée de terre, de l’air et de la marine ont débattu l’opportunité d’intervenir dans la crise.
Hier le chef des Armées a appelé le chef du gouvernement à démisssionner. Il a également demandé au PAD de mettre fin à ses actions et à l’occupation des aéroports.