DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Situation de plus en plus tendue en Thaïlande

Vous lisez:

Situation de plus en plus tendue en Thaïlande

Taille du texte Aa Aa

Le gouvernement thaïlandais demande aux militaires de rester dans leurs casernes, alors que les rumeurs de coup d’Etat s’intensifient. Hier, le chef de l’armée avait recommandé des élections anticipées pour mettre fin à la crise. Une demande refusée.

La situation se tend d’heure en heure. Les manifestants anti-gouvernementaux ont provoqué la fermeture du second aéroport de Bangkok. La capitale thaïlandaise n’est plus accessible par voie aérienne, le premier aéroport de la ville étant toujours en possession des opposants au premier ministre Somchai Wongsawat. Ce dernier a décrété l‘état d’urgence dans les deux aéroports.

Le premier aéroport bloqué s’est transformé en camp retranché pour des touristes pris au piège en attendant que leurs avions décollent à l’image de ce touriste américain excédé qui doit se rendre à Phuket.

Les manifestants anti-gouvernementaux vêtus de jaune en signe d’allégeance au roi sont tous opposés à l’ancien premier ministre Thaksin Shinawatra, renversé par l’armée en 2006 et qui vit en exil au Royaume-Uni. L’actuel premier ministre n’est autre que son beau-frère.

Seule lueur d’espoir pour les touristes, le gouvernement thaïlandais a proposé ce matin aux compagnies d’utiliser une base aérienne dans l’est du pays afin de faire décoller tous les appareils bloqués.