DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La fin du cauchemar pour les otages de l'hôtel Oberoi-Trident à Bombay

Vous lisez:

La fin du cauchemar pour les otages de l'hôtel Oberoi-Trident à Bombay

Taille du texte Aa Aa

Moins de 48 heures après l’assaut terroriste qui a fait plus de 130 morts dans la mégalopole de l’ouest de l’Inde, ils étaient en cours d‘évacuation ce matin. Les forces indiennes ont investit l‘établissement où des activistes islamistes sont toujours retranchés.

Autre poche de résistance prise d’assaut dès l’aube : le centre juif de la capitale financière. Au moins 17 soldats ont été hélitreuillés sur le toit de l’immeuble, assiégé toute la nuit par des camions militaires. Un commando d‘élite s’est introduit à l’intérieur du bâtiment et des explosions ont été entendues.

Là encore, il s’agit de libérer un nombre indéterminé d’otages, dont des ressortissants israéliens. Hier soir, sept personnes sont parvenues à sortir du centre.

Au total, dix cibles ont été attaquées mercredi, dont les deux plus luxueux hôtels de la ville, la gare centrale et un hôpital. Des actions revendiquées par un groupe islamiste, les Moujahidine du Deccan, du nom du plateau qui couvre le centre et le sud de l’Inde.