DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le "11 septembre indien" a fait 200 morts et 300 blessés

Vous lisez:

Le "11 septembre indien" a fait 200 morts et 300 blessés

Taille du texte Aa Aa

Près de 200 morts et 300 blessés… Le bilan des attaques de mercredi contre, en particulier, deux hôtels de luxe de Bombay est terrible. Et il est peut-être encore provisoire. Les médias locaux parlent d’un “11 septembre indien”, en référence bien sûr aux attentats de New York contre le World Trade Center, en 2001.

Les commandos des forces spéciales indiennes ont laissé la place aux secouristes – car des corps pourraient se trouver encore sur place – et aux enquêteurs, qui sont à la recherche du moindre
indice pouvant les conduire, pourquoi pas, jusqu’aux
commanditaires de ces attaques menées simultanément en plusieurs endroits de la capitale économique du pays : deux palaces donc, mais aussi un centre juif orthodoxe, la gare centrale, un hôpital.

La police affirme avoir abattu neuf assaillants et en avoir arrêté un dixième. Elle explique que la plupart d’entre eux étaient arrivés il y a un mois à Bombay. Ils avaient loué des appartements et s‘étaient fait passer pour des étudiants. Ces hommes, de très jeunes gens, selon plusieurs témoins, agissaient pour le compte d’un mystérieux groupe islamiste nommé les Moujahidine du Deccan. C’est en tout cas le nom de l’organisation qui a revendiqué les attaques. Le gouvernement indien y voit quant à lui, d’une manière ou d’une autre, la patte du Pakistan…