DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La police fait un pas en arrière en Thaïlande

Vous lisez:

La police fait un pas en arrière en Thaïlande

Taille du texte Aa Aa

Devant la pression des manifestants anti-gouvernement qui occupent depuis cinq jours les deux principaux aéroports de Bangkok, et par crainte de violents affrontements, la police n’a pas donné l’assaut… Mieux, elle a reculé devant les protestataires, laissant sur place ses engins au milieu de la route, et dont certains ont eu les pneus crevés.

Les partisans de l’Alliance du peuple pour la démocratie, ultra-royalistes, mènent depuis des mois des actions pour renverser le Premier ministre Somchai Wongsawat qu’ils qualifient de “tyran corrompu”.

Pour certains, armés et qui se disent déterminés jusqu‘à la mort, ils occupent depuis fin août le siège du gouvernement, et depuis mardi les aéroports de la ville, bloquant ainsi le trafic aérien et entraînant des pertes économiques énormes pour la Thaïlande.

La police a pour l’instant refusé d’intervenir, entraînant le limogeage de son chef, et c’est l’armée désormais qui semble se ranger derrière les manifestants.

Dans l’aéroport, la vie s’est organisée, dans une ambiance très bon enfant.