DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Violents affrontements interreligieux au Nigeria

Vous lisez:

Violents affrontements interreligieux au Nigeria

Taille du texte Aa Aa

Plusieurs centaines de morts, c’est le bilan provisoire des affrontements interreligieux au Nigeria. Certaines sources avancent le chiffre de 400 victimes.

Les violences ont éclaté il y a deux jours, entre chrétiens et musulmans. Tout est parti de la contestation des résultats d’une élection locale organisée jeudi, dans la ville de Jos. Les affrontements se sont propagés dans plusieurs quartiers et dans les faubourgs.

Pour essayer d’enrayer les violences, le gouverneur de la région a décrété un couvre-feu, ce samedi. Et l’armée a ordre de tirer à vue sur tous ceux qui ne respecteraient pas ce couvre-feu.

La ville de Jos, et plus largement cette province du centre du Nigeria, se trouve à la limite entre le nord du pays, à majorité musulmanne, et le sud plutôt chrétien.

Et, de fait, la zone a souvent été le théâtre de violences interreligieuses ces dernières années.
Ainsi en 2001, plusieurs centaines de personnes avaient trouvé la mort dans des combats interethniques. Des événements tragiques qui se sont reproduits en 2004 puis en 2006.

Avec plus de 140 millions d’habitants, le Nigeria est le pays le plus peuplé d’Afrique. Il compte quasiment autant de musulmans que de chrétiens.