DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Chaud dimanche à Bangkok

Vous lisez:

Chaud dimanche à Bangkok

Taille du texte Aa Aa

Le rassemblement du camp pro-gouvernemental est en cours à Bangkok. Environ 4 000 partisans du Premier ministre se sont retrouvés dimanche après-midi dans le centre de la capitale thaïlandaise. Ils veulent ainsi protester contre le mouvement engagé
depuis le mois d’août par les opposants au gouvernement, qu’ils accusent de vouloir fomenter un coup d’Etat. “Non au putsch”, peut-on ainsi lire sur les banderoles de ces manifestants tous vêtus de rouge. “Et nous resterons ici jusqu’au 4 décembre”, a précisé l’un de leurs porte-parole.

Parallèlement, les opposants au pouvoir en place poursuivent leur occupation de l’aéroport international, entamée mardi. Et ils restent installés
devant le siège du gouvernement. Là où une grenade a explosé dans la nuit de samedi à dimanche, blessant une cinquantaine de personnes.
Ils n’entendent pas relâcher leur pression sur le chef du gouvernement, qu’il qualifie de corrompu et d’homme de paille du Premier ministre renversé par l’armée en 2006 et qui s’est réfugié en
Grande-Bretagne. Alors que la justice thaïlandaise lui réclame des comptes…
Pro-gouvernement contre anti-gouvernement : la police thaïlandaise a renforcé ses effectifs pour éviter le face-à-face. Tandis que l’armée refuse
d’intervenir.

L’occupation de l’aéroport international mais aussi de l’aéroport domestique a également pour conséquence de paralyser l’activité touristique du pays. Ainsi, des milliers de touristes sont bloqués.
Et leur évacuation pourrait s‘étaler sur un mois. Un mauvais coup porté en réalité à toute l‘économie.