DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Attentats de Bombay : le Pakistan reste sur la sellette

Vous lisez:

Attentats de Bombay : le Pakistan reste sur la sellette

Taille du texte Aa Aa

Les attentats sanglants de Bombay ont refroidi les relations indo-pakistanaises. Les dix terroristes venaient tous du Pakistan. Selon le secrétaire d’Etat indien aux Affaires étrangères, “Cela porte un coup sérieux au processus de normalisation des relations”.

“Cela renforce notre détermination à lutter résolument contre la menace du terrorisme, a déclaré la présidente indienne. L’Inde va prendre toutes les mesures nécessaires pour contrer cette menace, en collaborant notamment avec la communauté internationale”. La secrétaire d’Etat américaine Condoleezza Rice est par exemple attendue mercredi à New Delhi. Elle a déjà appelé le gouvernement pakistanais à une “collaboration totale” avec les autorités indiennes. L’enquête s’oriente en effet vers un groupe islamiste pakistanais qui lutte contre la présence indienne au Cachemire.

L’opinion publique indienne, elle, est en colère contre les services de sécurité qu’elle accuse d’avoir réagi avec lenteur et maladresse. “Les plaies sont profondes, estime une habitante de Bombay, et cela affecte la vie de tout le monde ici, même celle des enfants. Il y a beaucoup de traumatismes parmi la population”. Le ministre indien de l’Intérieur a démissionné. Les attaques de Bombay ont fait au moins 172 morts, dont plusieurs dizaines de membres des forces de sécurité et 29 étrangers.