DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Des vols encore rares pour évacuer les touristes de Thaïlande

Vous lisez:

Des vols encore rares pour évacuer les touristes de Thaïlande

Taille du texte Aa Aa

Près de 350.000 passagers, en majorité des touristes, restent toujours bloqués en Thaïlande. Certaines compagnies aériennes étrangères organisent des vols de retour mais ces derniers sont rares. 500 Espagnols sont notamment piégés sur place et leur gouvernement a affrété pour le moment deux avions qui ne suffiront pas à évacuer tout le monde.

Les manifestants de l’opposition thaïlandaise ont quitté ce lundi le siège du gouvernement qu’ils occupaient depuis plus de trois mois à Bangkok, mais ils affirment maintenant vouloir renforcer le blocus des deux aéroports actuellement fermés. Les opposants, vêtus de jaune en signe d’allégeance au roi, contestent la légitimité du Premier ministre thaïlandais, arrivé au pouvoir il y a un an. Il n’est autre que le beau-frère de l’ex-chef du gouvernement Shinawatra, renversé à la suite d’accusations de corruption. Les compagnies aériennes étrangères qui veulent évacuer leurs ressortissants bloqués par la crise politique doivent organiser des vols depuis les petits aéroports de Chiang Mai ou de Phuket. C’est le cas pour le groupe Air France/KLM. Un Boeing 747 devait quitter Phuket ce lundi à destination d’Amsterdam, et un autre mardi à destination de Paris.