DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ecofin : soutien prudent au plan de relance de la Commission européenne

Vous lisez:

Ecofin : soutien prudent au plan de relance de la Commission européenne

Taille du texte Aa Aa

Mise sous pression par plusieurs Etats membres de l’Union européenne, la Commission européenne va prochainement adopter de nouvelles règles plus souples en matière de recapitalisation des établissements bancaires par les pouvoirs publics.

En attendant, à Bruxelles, les ministres de l’Ecofin ont soutenu prudemment mardi l’objectif du plan de relance de la Commission d’un montant de 200 milliards d’euros. “En ces temps de troubles et de difficultés, nous sommes d’accord qu’il faut un financement public durable, a affirmé Christine Lagarde – la ministre française de l‘économie et des finances et présidente en titre de l’Ecofin, mais en même temps quoiqu’on fasse, on ne devrait pas mettre en péril les finances publiques sur le long terme”. Un certain nombre de pays de l’Union refusent en effet tout engagement ferme à atteindre cet objectif de 200 milliards d’euros. Notamment l’Allemagne oú les dépenses de consommation ont augmenté de 0,8% d’un mois sur l’autre en octobre mais ont baissé de 1,7% sur un an. “Le commerce de détail n’a pas encore été touché par la crise, affirme le porte-parole de la fédération du commerce de détail en Allemagne. Nous ne sommes pas inquiets pour les ventes de Noël, mais plutôt pour notre développement l’an prochain. Nous avons besoin d’une baisse des impôts pour que la consommation continue, c’est ce que nous montrent les consommateurs actuellement”. En dépit d’une pression qui augmente, même au sein de son propre parti la CDU, la chancellière Angela Merkel a prévu une baisse de la fiscalité mais après les prochaines élections : en septembre 2009.