DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Une victoire pour les 'jaunes' en Thaïlande

Vous lisez:

Une victoire pour les 'jaunes' en Thaïlande

Taille du texte Aa Aa

Les manifestants anti-gouvernement qui occupaient les deux aéroports de Bangkok ont obtenu ce qu’ils voulaient… le départ du Premier ministre. Les milliers de personnes présentes sur place vont évacuer les lieux et le trafic aérien va enfin pouvoir reprendre, selon un accord trouvé entre les manifestants et la direction des aéroports. Somchai Wongsawat a en effet été destitué et interdit de vie politique pendant cinq ans par la Cour constitutionnelle ce mardi. Motif, fraude électorale. Deux autres partis, alliés à celui du Premier ministre, ont aussi été interdits.

Les Thaïlandais favorables au gouvernement, habillés de rouge, dénoncent un “coup d’Etat déguisé”… des policiers anti-émeutes ont du être déployés autour de la cour pour éviter tout débordement. Après ce coup de théâtre donc, venu de la Haute juridiction du pays, la situation en Thaïlande est en voie de normalisation… Hier déjà, les anti-gouvernement de l’Alliance du peuple pour la démocratie avaient fait un geste en évacuant finalement, après plus de trois mois d’occupation, le siège du Premier ministre et de son gouvernement à Bangkok. Hasard du calendrier, c’est aujourd’hui que le Roi de Thaïlande, soutenu par les “jaunes”, passait en revue ses troupes… Le souverain n’a fait aucun commentaire, pas plus qu’il n’a montré de signe extérieur de satisfaction après ce début de dénouement de la crise.