DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un coup sèvère au tourisme

Vous lisez:

Un coup sèvère au tourisme

Taille du texte Aa Aa

Prisonniers des affrontements, les touristes du monde entier sont bloqués depuis des jours dans les deux aéroports de la capitale. Une situation qui ne présage rien de bon pour l’image du pays. Des touristes effrayés ou en colère, qui, s’ils comprennent la situation politique qui les a amené là, se sentent abandonnés. “C’est évidemment le chaos dit cette touriste allemande. Personne n’est sûr de rien. Nous sommes sur une liste d’attente permanente et on a l’impression que ça n’avance jamais. Les voyageurs sont mécontents.” “On ne voit rien ajoute cette autre vacancière. Il n’y a plus personne aux guichets. Vous ne savez pas à quelle heure décolle votre avion. Vous n’avez rien à manger, tous les magasins sont fermés. C’est inacceptable ! “

Pour calmer le jeu, les autorités thaïlandaises, biens conscientes de l’enjeu, ont rapatrié ceux qui ne peuvent pas partir, dans des hôtels, logés et nourris au frais du gouvernement. “La plupart d’entre eux sont mécontents parce qu’ils ne peuvent pas rentrer chez eux souligne ce responsable thaïlandais. Mais aujourd’hui nous faisons notre maximum pour eux. Nous prenons soins de leur hébergement, de leur nourriture. C’est tout ce qu’on peut faire.”

Car le tourisme pour la Thaïlande c’est vital. Le tsunami en 2005 avait déjà porté un coup sévère à l’activité mais le pays s’en était bien relevé. Puis la crise financière mondiale a frappé et les prévisions étaient déjà mauvaises pour cette année. Les récents évènements risquent d’empirer gravement la situation.

Le tourisme représente 6% du PIB en Thaïlande. Déjà entre août 2007 et août 2008, l’activité avait enregistré une baisse de 33%. On prévoit désormais -50% pour l’année prochaine. L’ensemble représentant selon les estimations une perte d’un million d’emplois dans le tourisme et 85 millions de dollars par jour en termes d’importations et d’exportations de produits.

Car les retards concernent aussi l’acheminement des produits, faisant craindre une désaffection au profit des concurrents. En sera-t-il de même pour les touristes ? Bouderont-ils le pays après cela ? Certains sans doute mais pas tous. “C’est triste pour la Thaïlande dit ce touriste, peut-être beaucoup de gens ne viendront plus et c’est injuste mais j’espère qu’ils continueront à venir visiter la Thaïlande.”