DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les bombes à sous-munition interdites par une centaine de pays

Vous lisez:

Les bombes à sous-munition interdites par une centaine de pays

Taille du texte Aa Aa

C’est l’accord humanitaire le plus important des dix dernières années d’après la coalition contre les sous-munitions. A l’initiative de cette organisation regroupant 300 ONG, une centaine de pays se sont engagés aujourd’hui à Oslo, à mettre hors la loi les bombes à sous-munition.

Les signataires du traité, en premier lieu, la Norvège, mais aussi la France ou la Grande-Bretagne interdisent la production, l’utilisation et le commerce de ces bombes particulièrement meurtrières pour les civils.

Pour le ministre des affaires étrangères libanais, Fawzi Salloukh, “c’est assurément un moment important et exceptionnel pour le monde et pour les nations qui sont en faveur de la paix. C’est aussi un moment particulier pour le Liban et pour sa population notamment dans le sud Liban. Il y a plus de deux ans, des civils dont des enfants et des personnes âgées ont été les victimes des restes meurtriers de l’agression d’Israël contre le Liban à l‘été 2006.”

Ce traité, fruit de la mobilisation de nombreuses organisations depuis plusieurs mois, a cependant une portée limitée. Les principaux producteurs et utilisateurs de ces bombes, les Etats-Unis, la Russie, la Chine ou Israël, refusent de signer le texte.

L’utilisation de ces bombes a fait près de 100.000 victimes à travers le monde, en moins de 50 ans, dont 98% de civils.
Ces armes contiennent des centaines de petits bombes qui n’explosent pas toutes en touchant le sol.. ce qui laissent les terrains minés parfois pendant plusieurs décennies.