DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Une centaine de pays s'engagent à bannir les bombes à sous-munition

Vous lisez:

Une centaine de pays s'engagent à bannir les bombes à sous-munition

Taille du texte Aa Aa

Les bombes à sous-munition appartiendront-elles bientôt au passé? Une étape majeure a été franchie en vue de leur interdiction à travers le monde. Ce mercredi à Oslo, une centaine de pays ont signé un traité mettant hors la loi ce type de bombes, un fléau pour les populations civiles.

Le premier ministre norvégien, Jens Stoltenberg a estimé que “nous apportons aujourd’hui, la confirmation que les bombes à sous-munitions sont interdites pour toujours et que dans le cadre d’un partenariat entre les Etats, les organisations internationales et la société civile, nous avons fait avancer le monde. Grâce à cette convention, notre planète sera un lieu de vie meilleur et plus sûr.” La Norvège, à l’origine du traité, mais aussi la France, la Grande-Bretagne ou encore le Japon figurent parmi les signataires. Ceux-ci s’engagent à interdire la production, l’utilisation et le commerce de ces bombes qui ont fait 100.000 victimes en moins de 50 ans à travers le monde. Mais la portée de ce traité reste limitée. Les principaux producteurs et utilisateurs de ces armes, les Etats Unis, la Russie, la Chine ou encore Israël refusent de signer le texte. A noter malgré tout un ralliement surprise : l’Afghanistan, cible de sous-munitions américaines en 2001 et 2002, va finalement signer le traité malgré la pression de Washington pour l’en empêcher.