DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Crise constitutionnelle au Luxembourg sur le thème de l'euthanasie


Luxembourg

Crise constitutionnelle au Luxembourg sur le thème de l'euthanasie

Alors que le Parlement avait adopté une loi légalisant l’euthanasie, le Grand-Duc Henri qui règne sur le pays depuis l’an 2000, a refusé de la signer, invoquant des “valeurs morales” et des “raisons de conscience”.

Le gouvernement luxembourgeois a déjà trouvé la parade. Il doit modifier la constitution et séparer les pouvoirs du Grand-Duc en tant que chef d’Etat de la procédure législative.

Selon la pratique constitutionnelle luxembourgeoise le souverain doit être politiquement neutre et se contenter de signer les textes de lois votés au Parlement. A l’avenir, il n’aura même plus besoin d’approuver un texte pour qu’il soit promulgué.

De mémoire de Luxembourgeois on n’avait jamais vu une telle opposition entre un monarque et le législateur. Mais l’euthanasie est un sujet délicat et fait toujours l’objet de débats enflammés dans beaucoup de pays européens.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Les deux aéroports de Bangkok commencent à être évacués