DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'ETA soupçonnée du meurtre d'un entrepreneur au pays basque espagnol

Vous lisez:

L'ETA soupçonnée du meurtre d'un entrepreneur au pays basque espagnol

Taille du texte Aa Aa

D’après des sources anti-terroristes, l’attaque porte la marque de l’ETA. Des inconnus ont abattu de deux balles un homme d’affaires ce mercredi à Azpeitia au Pays Basque espagnol. La victime âgée de 71 ans, Ignacio Uria Mendizabal, était le propriétaire d’une entreprise qui participait au projet de ligne ferroviaire à grande vitesse basque. Le chef du gouvernement espagnol a condamné cet assassinat et accusé les séparatistes de l’ETA d’en être les responsables.

José Luis Rodriguez Zapatero a dit vouloir “manifester l’absolue détermination du gouvernement de poursuivre sans cesse les auteurs de ce crime. Les assassins d’Ignacio Uria sont bien au courant du sort réservé à leurs prédécesseurs dans ce genre d’activités criminelles: ce qui les attend, c’est de passer le reste de leur vie en prison”, a-t-il souligné. L’assassinat commis à Azpeitia serait la première attaque perpétrée par l’ETA depuis l’arrestation en France il y a deux semaines du chef présumé de sa branche militaire. L’organisation basque armée a déjà commis trois attentats contre des sociétés qui comme celle de l’homme abattu ce mercredi, intervenaient sur le chantier de la ligne ferroviaire. L’ETA estime que le projet est dévastateur et qu’il cache des intérêts étrangers au pays basque.