DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Thaïlande : un roi souffrant et pas de nouveau Premier ministre

Vous lisez:

Thaïlande : un roi souffrant et pas de nouveau Premier ministre

Taille du texte Aa Aa

La chaise du roi vide à la veille de son 81e anniversaire. C’est une première en Thaïlande. Le prince héritier a annoncé que son père, le roi Bhumibol, était souffrant et ne s’adresserait pas comme prévu à la nation. Grande déception des 20.000 invités qui attendaient dans la résidence officielle du monarque à Bangkok. Et déception de millions de Thaïlandais qui, en pleine crise politique, espéraient un signe de la part de leur souverain très respecté.

La crise est loin d‘être terminée. Une session cruciale du Parlement qui devait se tenir lundi et mardi prochains a été annulée. Elle devait pourtant permettre d‘élire un nouveau Premier ministre. Mardi dernier, le chef du gouvernement thaïlandais Somchai Wongsawat a en effet été privé de son pouvoir par la Cour constitutionnelle pour fraude électorale. Cela a permis le déblocage des deux principaux aéroports de Bangkok. Les militants de l’opposition ont levé le camp après huit jours d’occupation. Le trafic aérien a maintenant repris presque normalement. Plus d’une centaine de vols ont pu être effectués ce jeudi, mais l’industrie touristique est loin de s’en remettre.