DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Espagne se dresse contre la terreur et rend hommage à l'entrepreneur assassiné au pays basque

Vous lisez:

L'Espagne se dresse contre la terreur et rend hommage à l'entrepreneur assassiné au pays basque

Taille du texte Aa Aa

Plusieurs rassemblements ont été organisés, notamment à Azpeitia, ville du pays basque où Ignacio Uria Mendizabal a été tué par balles mercredi et à Madrid devant le parlement où les députés ont condamné l’attentat. L’assassinat, attribué aux séparatistes basques de l’ETA, a été commis à quelques mètres du siège de l’entreprise de construction d’Uria, Altuna y uria Ele participe au projet ferroviaire de train à grande vitesse basque auquel l’ETA est opposé.

Affichant une unité contre le terrorisme, le chef du gouvernement espagnol, José Luis Zapatero et le leader de l’opposition conservatrice Mariano Rajoy se sont inclinés devant la dépouille de l’entrepreneur. Zapatero, comme le PNV, le parti national basque dénonce un acte lâche. “Ils décident et c’est fini, a souligné Xabier Arzalluz. Ils l’ont tué parce qu’il n’avait pas de garde du corps et qu’il faisait tous les jours le même trajet. Et probablement celui qui l’a désigné, c’est quelqu’un d’ici. Ca ce passe comme ça”. Tandis que la police recherchait ce jeudi les trois membres présumés de l’ETA qui ont pris la fuite en voiture après l’assassinat, environ 300 employés d’Altuna y uria, se recueillaient à quelques mètres du lieu du drame. “C’est un coup très dur, indique l’un d’eux. Nous ne nous attendions pas à ça. Ils se sont attaqués aux machines, aux bureaux, mais enlever la vie à une personne, c’est inadmissible.” L’Eta avait revendiqué en août des attaques contre des entreprises impliquées dans les travaux de la ligne à grande vitesse. Ces attaques n’avaient pas fait de victimes. La ligne doit relier en 2013 les trois capitales de province Bilbao, Vitoria et Saint-Sébastien.