DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Elections présidentielles au Ghana, un test pour la démocratie

Vous lisez:

Elections présidentielles au Ghana, un test pour la démocratie

Taille du texte Aa Aa

“Nous avons besoin d’emplois, d‘éducation pour nos enfants, de santé et par dessus tout de paix”. C’est ce qu’on peut entendre au Ghana aujourd’hui, en ce jour d‘élection présidentielle. Les enjeux sont importants pour les 13 millions d‘électeurs qui doivent désigner un successeur au président Kufuor.
22 000 bureaux de vote attendent des électeurs qui renouvellent par la même occasion les 230 membres du parlement.

Pour cette cinquième consultation depuis l’instauration du multipartisme en
1992, toute l’Afrique a les yeux rivés sur le Ghana. Une élection démocratique dans un pays qui fait figure de bon élève est un exemple pour le continent. Sept candidats sont en lice, mais l‘élection devrait se jouer entre deux juristes de 64 ans : Nana Akufo-Addo, du parti au pouvoir le Nouveau Parti Patriotique (NPP), c’est le dauphin du président sortant, et John Atta-Mills, du Congrès Démocratique National (NDC).