DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Violences et appels à manifester aujourd'hui en Grèce

Vous lisez:

Violences et appels à manifester aujourd'hui en Grèce

Taille du texte Aa Aa

Les affrontements entre jeunes et policiers se sont étendus hier soir à plusieurs grandes villes de Grèce. A Athènes, la capitale, les violences se limitaient tôt ce matin au quartier d’Exarchia, là où samedi soir Andreas, un jeune de quinze ans, a été abattu par la police, évènement à l’origine de cette vague de violences et de vandalisme. Une vingtaine de personnes au moins, dont treize policiers, ont été blessées depuis samedi soir.

Dans le centre d’Athènes, de nombreux commerces, dont plusieurs banques, et des voitures ont été mis à feu par les manifestants. Ces incidents, qui ne seraient donc pas seulement liés à la mort d’Andreas mais aussi au contexte de crise économique, ont eu lieu dans plusieurs grandes villes de Grèce.

A Patras, une manifestation, dispersée par la police avec des gaz lacrymogènes, a dégénéré en affrontements. A Athènes, il y avait tellement de ces gaz dans les rues que le ministère de la Santé a demandé à la police d’arrêter d’en faire usage. Une enquête a été ouverte sur les circonstances de la mort du jeune homme, et le policier responsable des tirs inculpé d’homicide volontaire.

Plusieurs grandes manifestations sont prévues pour aujourd’hui, à l’appel notamment de l’opposition socialiste et du parti communiste. Les professeurs d’université, qui devaient rejoindre mercredi un mouvement de grève nationale mercredi, ont annoncé qu’ils allaient commencer leur action aujourd’hui.