DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Bruxelles veut encourager les dons d'organes et les sécuriser davantage

Vous lisez:

Bruxelles veut encourager les dons d'organes et les sécuriser davantage

Taille du texte Aa Aa

La transplantation, c’est parfois le seul espoir de survie pour un patient. Pour encourager le don d’organe, mais aussi réduire les risques, la Commission européenne a mis en route un plan d’action sur six ans et proposé une directive. Objectif majeur : faciliter les dons d’organes et la coordination entre pays européens, avec un maximum de sécurité.

“Il y a plus de 56.000 patients qui attendent un organe compatible au sein de l’Union européenne. Sur la seule année 2006, plus de 5.500 patients sont décédés alors qu’ils étaient sur liste d’attente. Et on estime qu’environ 10 personnes meurent chaque jour dans l’attente de l’organe approprié.”

Parmi les mesures recommandées, la désignation d’un coordinateur des transplantations dans chaque hôpital, cette personne étant celle chargée de parler aux familles du don d’organe. Avec la directive, des normes européennes seraient aussi fixées sur les caractéristiques des organes, et les conditions dans lesquelles ils devraient être conservés et transportés. Il y aurait aussi un suivi à l‘échelle européenne de tous les effets potentiels sur le receveur.