DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Premier ministre grec Costas Caramanlis fragilisé par les violences

Vous lisez:

Le Premier ministre grec Costas Caramanlis fragilisé par les violences

Taille du texte Aa Aa

Au quatrième jour des violences urbaines Costas Caramanlis a appelé à l’unité nationale contre les fauteurs de troubles.

“En ces temps difficiles, le monde politique doit unanimement et catégoriquement condamner et isoler les auteurs de ces actes. C’est un devoir pour ceux qui croient en la démocratie. C’est ce que demandent les citoyens et c’est ce qu’impose notre devoir national.” a-t-il déclaré.

Mais cet appel est resté lettre morte. L’opposition socialiste par la voix de son leader, George Papandreou a lancé un pavé dans la marre et a réclamé son départ. Pour lui, “ce gouvernement n’est pas en mesure de gérer les crises qui frappent le pays.”

Cette attaque frontale a été suivie par l’annonce des syndicats du maintien de la grande manifestation de demain contre les reformes économiques et sociales en cours. Costas Caramanlis leur avait demandé du fait de la situation actuelle de la reporter, mais là encore le Premier ministre n’a pas été entendu.