DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Traité de Lisbonne : le parlement tchèque reporte l'examen du texte

Vous lisez:

Traité de Lisbonne : le parlement tchèque reporte l'examen du texte

Taille du texte Aa Aa

Au sommet de Bruxelles ces jeudi et vendredi, il sera aussi question du Traité de Lisbonne. Pour entrer en vigueur, ce traité censé mieux faire fonctionner l’Europe doit être ratifié par les Vingt-sept Etats membres. Or trois manquent toujours à l’appel. En République tchèque, le texte a passé le cap de la Cour constitutionnelle et il devait être soumis aux députés ce mardi. Mais le débat a été reporté à la demande de la coalition gouvernementale. Le Traité sera finalement examiné début février. Si la République tchèque tarde à clore le processus, tout comme la Pologne, c’est en partie parce que le sort du Traité de Lisbonne dépend d’un troisième pays : l’Irlande.

Les Irlandais ont voté non il y a six mois et leur Premier ministre devra dire à Bruxelles ce qu’il en est aujourd’hui. La crise économique pourrait aider à faire passer la pilule d’un second référendum, l’effet parapluie de l’euro et de l’Europe servant d’argument. Mais en contrepartie, Dublin attend des garanties, comme par exemple le maintien de son commissaire européen.