DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ueli Maurer, 'travailleur fidèle et dévoué' de l'UDC populiste

Vous lisez:

Ueli Maurer, 'travailleur fidèle et dévoué' de l'UDC populiste

Taille du texte Aa Aa

Contre l’adhésion de la Suisse à l’Union européenne, contre la collaboration avec l’Onu, contre l’avortement et le travail des femmes, contre l’ouverture du marché de l’emploi aux travailleurs bulgares et roumains : ces positions sont celles de Ueli Maurer, ouvertement xénophobe. Ce Zurichois, fils d’un agriculteur et père de 6 enfants, avait indiqué un jour que tant qu’il utilisait le mot “nègre”, les caméras demeuraient braquées sur lui”.

Ueli Maurer est décrit par ses proches comme un grand travailleur fidèle et dévoué à son parti. En 1996, il prend les rênes de l’UDC. Il dirigera le mouvement populiste jusqu’en 2007. Il a fait passer l‘électorat de l’UDC de 15 % à 29%. C’est Ueli Maurer qui a choisi les affiches controversées de la campagne électorales de 2007. Celles des moutons blancs chassant un mouton noir. Il aurait préféré cette image à celle d’un homme à la peau foncée avec un couteau plein de sang.

Maurer n’est pas épargné par les émissions satiriques. Il a longtemps été représenté comme le serviteur de Christopher Blocher, leader historique de l’UDC. Même si on le dit plus ouvert, plus amène, Maurer représente l’aile dure du parti. Mais sa carrière politique, sa longévité et ses succès attestent qu’il n’a jamais eu besoin de Blocher. Elu député au Conseil national depuis 17 ans, il y a été souvent apprécié pour son intégrité et sa compréhension des questions politiques y compris par certains de ses adversaires.

L’an dernier, grâce à une alliance de partis politiques, Christoph Blocher n‘était pas réélu à son poste après 4 ans de présence houleuse au gouvernement. Décidant d’exclure du mouvement celle que les députés avaient choisi à la place de Blocher, l’UDC préférait rentrer dans l’opposition. Une première après près de 80 ans de présence au gouvernement. “Pour moi c’est clair et c’est ce qui est beau dans notre pays. Les parlements peuvent voter pour éliminer des personnes mais ils ne peuvent pas les éliminer de la vie politique du pays, avait déclaré Blocher.”

L’UDC est de retour et compte à nouveau parmi les 7 sages formant l’organe exécutif de la Suisse et composé selon une formule dite magique de répartition des sièges. Une question demeure. Maurer parviendra-t-il à préserver l’esprit de concordance qui prévaut dans ce cercle ou exercera t-il un mandat à la Blocher?