DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Sommet européen de Bruxelles : l'Allemagne va-t-elle faire plus d'efforts pour relancer l'économie de l'Europe ?

Vous lisez:

Sommet européen de Bruxelles : l'Allemagne va-t-elle faire plus d'efforts pour relancer l'économie de l'Europe ?

Taille du texte Aa Aa

Les chefs d’Etat et de gouvernement européens doivent au sommet de Bruxelles valider le plan de relance économique européen de 200 milliards d’euros proposé par la Commission. L’Allemagne qui refuse jusqu‘à maintenant d’ouvrir un peu plus les cordons de la bourse face à la récession, est accusée de freiner la relance européenne, mais sait quand il le faut se montrer conciliante.

“Nous soutenons l’opinion de la Commission de consacrer 1,5 % du PIB européen pour stimuler l‘économie, a affirmé Angela Merkel, la chancelière allemande. Nous pensons que chaque pays doit faire ce qu’il pense nécessaire. L’Allemagne a déjà fait un grand pas à cet égard. Nous nous trouvons donc en phase avec la Commission. Ce qui importe pour nous en Allemagne, c’est la protection des emplois.” Les principaux pays de l’UE ne sont pas d’accord sur les efforts à fournir pour lutter contre l’apathie de l’activité économique. Des tensions existent entre l’Allemagne d’une part, la France et la Grande Bretagne de l’autre qui veulent une véritable impulsion pour l‘économie de l’Europe. L’Allemagne, première économie de l’Union européenne, a affirmé à plusieurs reprises qu’elle ne voulait pas payer pour les autres ni laisser filer ses déficits publics. Selon Bruxelles, les mesures annoncées jusqu’ici par les gouvernement pour 2009 représentent 0,8 à 0,9% du PIB européen, soit bien moins que l’objectif de 1,2% fixé par la Commission pour les seuls Etats membres.