DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les manifestations urbaines grecques font tache d'huile en Europe

Vous lisez:

Les manifestations urbaines grecques font tache d'huile en Europe

Taille du texte Aa Aa

La colère et la violence grecques se répandent de Rome à Moscou en passant par Copenhague
Hier soir dans plusieurs villes italiennes, des manifestants ont protesté contre la mort samedi à Athènes du jeune Alexis Grigoropoulos. Ils ont lancé à Rome des fumigènes et de la peinture rouge sur un bâtiment de l’ambassade de Grèce. Plusieurs personnes ont été blessées dans les rangs des forces de l’ordre, notamment à Bologne et des manifestants ont été arrêtés.

Idem en Espagne, où ils étaient des centaines. A Madrid, environ 200 jeunes ont attaqué un commissariat de police. Tandis qu‘à Barcelone, quelques 400 jeunes, dont un grand nombre d’origine grecque, ont défilé dans le centre. Certains se sont attaqués à des agences bancaires.

A Copenhague au Danemark, 200 jeunes ont protesté également durant la nuit contre la mort de l’adolescent grec. En France, deux véhicules ont été incendiés devant le consulat de Grèce de Bordeaux tandis que celui de Moscou était la cible d’un engin incendiaire hier soir.