DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un charnier humain découvert dans un ancien centre de détention de la junte argentine

Vous lisez:

Un charnier humain découvert dans un ancien centre de détention de la junte argentine

Taille du texte Aa Aa

Une découverte macabre confirme la politique de torture et d’exécutions massives en Argentine durant la dictature.

Plus de 10.000 ossements et fragments humains ont été mis au jour à La Plata, près de Buenos Aires, dans un ancien centre de détention secret de la junte militaire, qui dirigea le pays de 1976 à 1983.

Réaction du responsable de l‘équipe de médecins légistes : “C’est la première fois qu’un tel travail est fait dans un centre de détention et permet de telles découvertes. Nous n’avons pas seulement trouvé un charnier mais aussi des corps qui y ont été brulés”, explique Luis Fondebrider.

Plus de 200 impacts de balles, sur le mur du centre, laissait déjà penser à des exécutions massives, dans cette ville universitaire qui a particulièrement souffert de la répression de la junte.

Une dizaine d’anciens agents de la dictature ont été condamnés pour crimes contre l’humanité. Plus de 350 autres attendent leur procès.

Selon les associations de défense des droits de l’Homme, quelques 30.000 personnes ont été tuées sous le régime militaire argentin.