DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Sommet très chargé à Bruxelles

Vous lisez:

Sommet très chargé à Bruxelles

Taille du texte Aa Aa

S’il est une chose sur laquelle les Vingt-sept s’accordent, c’est sur la difficulté de ce sommet. Le dernier conseil européen sous présidence française s’est ouvert jeudi après-midi à Bruxelles avec pour enjeu principal le paquet climat. Un ensemble d’objectifs et de mesures censés faire entrer l’Union européenne dans une ère sans carbone à l’horizon 2020. Nicolas Sarkozy espère régler les derniers points de blocage, pourtant nombreux.

Autre protagoniste de ce sommet : Brian Cowen. Le Premier ministre irlandais a convenu avec ses partenaires d’organiser dans le courant de l’année prochaine un second référendum sur le Traité de Lisbonne. Autre dossier à haut risque : le plan de relance économique à l‘échelle européenne. La chancelière allemande, d’abord ouvertement hostile à ce plan, semble avoir mis de l’eau dans son vin. La Commission propose d’y consacrer 200 milliards d’euros sur deux ans, l’essentiel devant provenir des caisses nationales. Mais c’est bien sur la lutte contre le changement climatique que l’absence d’accord serait la plus cinglante. L’Europe s’est posée en leader mondial pour faire baisser les émissions de CO2 et obtenir un engagement international pour l’après-Kyoto. Or les revendications nationales, voire les menaces de véto comme celle de l’Italie, compromettent l’ensemble.