DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le secteur automobile européen aussi, n'est pas loin du naufrage

Vous lisez:

Le secteur automobile européen aussi, n'est pas loin du naufrage

Taille du texte Aa Aa

Tout en écartant l’hypothèse de devenir même temporairement propriétaire des deux fleurons suédois Volvo Cars et Saab Automobiles, Le gouvernement suédois va consacrer plus de deux milliards et demi d’euros à son industrie automobile, par une aide à la recherche, des garanties de crédit et des prêts d’urgence. “Avec ces trois mesures, a déclaré le ministre suédois des finances, nous avons trouvé une structure qui nous permet de poser les fondations pour résoudre les vrais problèmes qui se posent à l’industrie automobile”.

Les 4/5 de l’enveloppe dégagée par le gouvernement suédois iront à des garanties de crédit. En Suède, l’industrie automobile compte 700 entreprises employant 140.000 personnes et représentant 15% des exportations. En Allemagne également les ventes de voitures ont récemment atteint leur plus bas niveau depuis 1990. Donc les constructeurs : Daimler, BMW et Volkswagen ont recours au chômage partiel et prolongent les vacances de leurs salariés. Le gouvernement allemand lui, n’a pas encore bougé essuyant de plus en plus de critiques. “On ne peut prévoir aucun scénario sur le marché automobile, affirme cet expert automobile. Il se pourrait que la crise dure jusqu’en 2009 et les constructeurs devraient alors faire d’autres ajustements, faisant peser un risque plus grand sur l’emploi”. Les manifestations contre les arrêts de production se multiplient : celle-ci a réuni 600 personnes à Valladolid dans le centre de l’Espagne oú le français Renault a décidé plusieurs semaines de chômage partiel face à l’effondrement du marché automobile en Espagne. Trabajo si, paro no, oui au travail, non au chômage criaient les salariés inquiets.