DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pas d'apaisement en Grèce

Vous lisez:

Pas d'apaisement en Grèce

Taille du texte Aa Aa

Le scénario est identique depuis six jours. 4000 étudiants sont à nouveau descendus dans les rues d’Athènes jeudi soir pour demander la démission du gouvernement de Costas Caramanlis. L’opposition réclame toujours l’organisation d‘élections anticipées.

La colère n’est pas retombée après la mort d’un adolescent de 15 ans samedi, tué par un policier. D’après l’enquête, le policier en question n’aurait pas tiré directement sur le jeune homme mais l’aurait atteint par ricochet. Entendu par les enquêteurs mercredi, il n’a exprimé aucun remords, “autant jeter de l’huile sur le feu”, estime la presse grecque.

Les rassemblements continuent un peu partout dans le pays. Cette vague de protestations et de violences est la plus grave subie par la Grèce depuis son retour à la démocratie en 1974.