DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

100 ans, Parabens Manoel de Oliveira !

Vous lisez:

100 ans, Parabens Manoel de Oliveira !

Taille du texte Aa Aa

Le réalisateur portugais fête aujourd’hui ses 100 ans sous le signe d’une inépuisable vitalité dédiée au 7ème art. Le monde du cinéma salue cet artiste exigeant déjà entré dans la légende avec ses 46 longs métrages et documentaires notamment sur la vie des travailleurs du fleuve Douro qui baigne sa ville natale de Porto dans le nord du Portugal.

Fils d’un industriel, Manoel de Oliveira est dans sa jeunesse un athlète accompli au physique de jeune premier qui débute au cinéma comme figurant. Il passe toutefois très vite derrière la caméra et son premier succès vient dès 1942 avec Aniki-Bobo qui retrace la vie des enfants d’un quartier populaire de Porto. La dictature de Salazar l‘éloigne de la pélicule jusqu’en 1963 où il signe le “mystère du printemps”. Primé ces vingt dernières années par les plus grands festivals, de Cannes à Berlin en passant par Venise, Manoel de Oliveira explique au micro d’Euronews que “le cinéma c’est le miroir de la vie, le miroir de la vie comme rien d’autre, le seul miroir et aussi la mémoire de la vie selon lui.” Le miroir, la mémoire et une inaltérable cure de jouvence pour le plus vieux cinéaste au monde qui aujourd’hui encore passera sa journée à tourner et à filmer le sens de la vie.