DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Suisse dans Schengen, jusqu'à quand ?

Vous lisez:

La Suisse dans Schengen, jusqu'à quand ?

Taille du texte Aa Aa

Libre circulation des personnes mais pas des marchandises, les contrôles seront donc maintenus aux frontières. Pas de grands changements car la Suisse qui entre enfin dans l’espace Schengen ne fait toujours pas partie de l’Union douanière et le pays est très restrictif sur les importations de produits agricoles comme le vin ou la viande, bien moins chers de l’autre côté de la frontière.

Avec Schengen, créé en 1985, toute personne, une fois entrée sur le territoire d’un pays membre de la zone, peut franchir les frontières des autres pays sans être contrôlée. Le 21 décembre 2007, l’espace Schengen s‘était étendu à l’Est avec l’adhésion de 9 nouveaux membres. Au total 22 des 27 Etats membres en font partie plus l’Islande et la Norvège et désormais la Suisse. Quant à la Roumanie et la Bulgarie, pourtant membres de l’Union Européenne, elle n’en font pas encore partie. Or c’est par référendum que les Suisses se prononceront le 8 février sur la reconduction des accords de libre circulation, à l’occasion de leur extension à la Bulgarie et à la Roumanie. Des accords portant sur l’ouverture aux travailleurs de l’Union européenne. Et sur ce dossier la position du tout nouveau conseiller fédéral est connue: c’est non. Mais Ulie Maurer, concordance oblige devra faire profil bas. Y parviendra t-il ? “Ulie Maurer va devoir se battre pour la reconduction des accords bilatéraux et l’extension de la libre circulation à la Roumanie et la Bulgarie explique Yvan Perrin, le vice-président de l’UDC. L’UDC a pris une position claire: 90% contre. Ulie Maurer maintenant dans son nouveau costume va venir nous dire beaucoup de bien de tout cela et ça ne va pas nous convenir c’est normal” Une chose est sûre, l’UDC cartonne aux élections depuis quelques années et si le résultat du référendum est négatif, cela remettra en cause la participation de la Suisse à Schengen. Bruxelles a déjà averti.