DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Chine et Taiwan se rapprochent un peu plus

Vous lisez:

La Chine et Taiwan se rapprochent un peu plus

Taille du texte Aa Aa

La Chine et Taiwan un peu plus proches. Les deux pays sont désormais reliés directement par voie maritime, aérienne, et postale, levant ainsi une interdiction qui date de 1949.

Plus besoin de faire des détours par des pays tiers ou par Hong-Kong ou Macao pour traverser les 160 Les nouveaux liens maritimes et aériens, 108 vols par semaine, vont permettre de faire des économies, notamment aux 750 000 investisseurs taiwanais établis en Chine. Mais surtout c’est une nouvelle donne politique qui s’ouvre entre le deux pays. A Taiwan, le président Ma Ying-jeou n’y voit que des avantages : “Il s’agit de réconciliation entre les deux parties, nous ne sommes plus sur des positions de confrontation ou en conflit. En d’autres termes, les négociations remplacent les confrontations et la réconciliation remplace les conflits.” Les délais de livraison des lettres, d’une semaine à dix jours, seront désormais plus courts. Mais pour l’opposition Taiwan risque d’y laisser un peu de sa souveraineté acquise en 1949. Cette année là, des milliers de chinois fuient le continent pour gagner l’ile de Formose, suivant les pas des nationalistes du Koumintang. Après 20 ans de guerre civile, vaincu par les communistes, Chiang Kai Shek fonde la Chine nationaliste à Taiwan, tandis Mao ZeDong fonde la République Populaire de Chine sur le continent. Pékin n’a jamais reconnu Taiwan, et n’a pas ménagé ses efforts pour faire comprendre à l‘île rebelle et au monde qu’elle n’y renoncerait jamais. A chaque simulation d’invasion chinoise, Taiwan répondait par des exercices militaires. Pékin a même voté une loi en 2005 s’autorisant le recours à la force si Taipei déclarait l’indépendance. Mais depuis l’arrivée du Koumintang au pouvoir, les rapports se sont améliorés. L’ennemi historique du parti communiste chinois ne prône pas l’indépendance tout en refusant l’unification.