DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le scandale Madoff déferle sur l'Europe

Vous lisez:

Le scandale Madoff déferle sur l'Europe

Taille du texte Aa Aa

Le scandale Madoff a traversé l’Atlantique. La fraude pyramidale orchestrée depuis des décennies par l’ancien patron du Nasdaq, déferle sur le vieux continent, la France, l’Espagne et la Suisse en tête. Plusieurs banques ont confirmé ce week-end être exposées à l’affaire.

De quoi ébranler davantage la confiance des investisseurs. Sur fond de crise financière, les économistes, tels Marc Touati de Global Equities, tentent de rassurer: “Tous les marchés financiers ne sont pas comme cela. C’est vraiment malheureusement le passager clandestin, l’exception qui confirme la règle, là où une règlementation est vraiment très forte. Et donc lorsqu’on arrive à passer entre les mailles du filet pendant autant de temps, c’est que forcément il y a des connivences ici ou là et que l’on découvrira certainement dans les prochains mois”.

Cette exception risque cependant de couter cher aux banques, déjà mises à mal par le crédit crunch : 350 millions d’euros à BNP Paribas, 2,3 milliards d’euros à Santander, la première banque espagnole et plus de 3 milliards d’euros à l’Union des Banques suisses, UBS. Nombre de banques européennes font encore leurs comptes.

“Je suis fini”, a déclaré Bernard Madoff, 70 ans, aux enquêteurs. Il a reconnu la fraude à hauteur de 50 milliards de dollars – soit plus de 37 milliards d’euros. Créée dans les années 60, sa société d’investissement spécialisée dans les fonds spéculatifs couvrait en fait une pyramide dans laquelle les nouveaux investisseurs finançaient les gains des plus anciens. En liberté sous caution, l’homme encourt 20 ans de prison et jusqu‘à 3,7 millions d’euros d’amende.