DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pour Nicolas Sarkozy, l'UE a su parler d'une seule voix et prendre ses responsabilités

Vous lisez:

Pour Nicolas Sarkozy, l'UE a su parler d'une seule voix et prendre ses responsabilités

Taille du texte Aa Aa

Paris à l’heure du bilan. Devant le Parlement européen à Strasbourg, le président français Nicolas Sarkozy a dressé le bilan des six mois passés à la tête de l’UE. Il a notamment souligné l’importance de l’accord trouvé à l’unanimité sur le plan de lutte européen contre le réchauffement climatique : “Il eut été insensé qu’au moment où un nouveau président des Etats-Unis d’Amérique fixe pour la première puissance du monde des objectifs ambitieux en matière de défense de l’environnement, il eut été insensé que l’Europe renonce aux siens. Irresponsable”.

Du conflit entre la Russie et la Géorgie cet été aux crises financière et économique en passant par le Traité de Lisbonne, Nicolas Sarkozy a beaucoup insisté sur cette Union européenne qui parle d’une seule voix et prend ses responsabilités. “On ne construira pas l’Europe contre les Etats, a-t-il expliqué. C’est une évidence. Aussi européens que vous le soyez, l’Europe n’est pas l’ennemi des nations (…) J’ai essayé de bouger l’Europe, mais l’Europe m’a changé”. Nicolas Sarkozy a par ailleurs qualifié de succès la création de l’Union pour la Méditerranée et l’accord sur le pacte d’immigration. Et il a de nouveau plaidé pour l’Europe de la Défense, complémentaire selon lui, avec l’Otan. Un concert de clôture de la présidence française doit avoir lieu ce soir, au Palais de la Musique et des Congrès de Strasbourg. A partir du 1er janvier prochain, c’est la République Tchèque qui prendra le relais pour six mois à la tête des 27.