DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Mauvaise conjoncture pour BNP Paribas

Vous lisez:

Mauvaise conjoncture pour BNP Paribas

Taille du texte Aa Aa

BNP Paribas a annulé son assemblée générale de vendredi qui devait avaliser la reprise des activités belges de Fortis. “Compte tenu de l’arrêt de la cour d’appel de Bruxelles, affirme le communiqué de la banque française, la prise de participation de BNP Paribvas dans Fortis Banque ne peut se dérouler selon le calendrier prévu”.

La direction de BNP Paribas, son directeur général Beaudoin Prot ne cache pas son impatience devant le gel de l’opération même si officiellement l’intérêt pour Fortis n’est pas remis en cause. Mais les mauvaises nouvelles s’accumulent depuis quelques jours pour le groupe bancaire français : après la forte exposition à la fraude de Bernard Madoff, BNP Paribas a publié jeudi une importante perte trimestrielle dûe à ses activités de marché. Le titre BNP Paribvas a reculé de 55% depuis le 6 octobre date de l’annonce du rachat de Fortis. Pour traverser l’orage, la solution d’un rachat des 49% de Fortis détenu par l’Etat belge est de loin la plus intéressante pour le groupe français car cette part du capital n’est pas concernée par le jugement de la cour d’appel. Intéressante pour BNP Paribas, mais pas pour les actionnaires de Fortis qui considèrent toujours que leur banque a été bradée.