DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le sort du gouvernement belge d'Yves Leterme est entre les mains d'Albert II

Vous lisez:

Le sort du gouvernement belge d'Yves Leterme est entre les mains d'Albert II

Taille du texte Aa Aa

Le roi des Belges a entamé hier soir des consultations avec les partis politiques pour trouver une solution à la crise après que Leterme a remis sa démission. Une démission décidée après la publication d’un document confirmant des pressions sur la justice dans le dossier Fortis. Leterme, lui, a nié une nouvelle fois toute “tentative d’entrave à la procédure judiciaire”.

L’affaire replonge le pays dans les turbulences. Depuis les élections de juin 2007, Yves Leterme a déjà présenté plusieurs fois sa démission, notamment en juillet dernier. Le roi l’avait refusée. Le bras de fer politique entre flamands et francophones avait alimenté la tourmente. Cette fois, l’affaire dépasse les querelles entre communautés. La presse belge l’appelle le “Fortisgate”. Saisie par les petits actionnaires de Fortis, la Cour d’Appel de Bruxelles a exigé qu’ils soient consultés sur le démantèlement du bancassureur belgo-néerlandais. Mais si le gouvernement belge tombe, cela n’aidera pas forcément à régler plus vite le litige.