DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La police russe arrête 200 manifestants opposés à la hausse des taxes sur les voitures importées

Vous lisez:

La police russe arrête 200 manifestants opposés à la hausse des taxes sur les voitures importées

Taille du texte Aa Aa

En Russie, la police est intervenue ce dimanche pour disperser une manifestation à Vladivostok. Près de 200 individus ont été arrêtées. Par eux, des journalistes, venus couvrir l‘événement.

Le rassemblement visait à dénoncer la hausse des taxes sur les voitures importées. Cette hausse a été décidée par Moscou, afin d’enrayer l’arrivée massive de véhicules d’occasions en provenance du Japon, notamment. Les autorités centrales souhaitent ainsi favoriser l’industrie automobile nationale. Mais les automobilistes russes ne l’entendent pas ainsi. D’où les manifestations organisées depuis quelques jours, dans plusieurs villes du pays. Ainsi, Vladimir, à Moscou. Il explique que les Russes n’achèteront pas de modèles fabriqués en Russie car ils sont dit-il “de mauvaise qualité”. “Les gens préfèrent économiser pour s’acheter une marque étrangère, et tant pis si ça ne fait pas plaisir aux autorités. La hausse de la taxe n’aura pas d’effet sur l‘économie du pays”, affirme-t-il. Et de conclure : “les gens auront simplement l’impression que les dirigeants, qui conduisent de belles voitures étrangères, se moquent bien d’eux.” Dans les rangs des manifestants moscovites, Fyodor ajoute : “Je pense qu’on nous mène en bateau dans cette affaire. Bien sûr, il fut un temps où il y avait des voitures soviétiques. Moi-même, j’en avais une. Et j’en étais ravi ! Mais c‘était il y a trente ans. Les temps ont changé, mais pas les modèles des voitures, qui sont aujourd’hui bien pourries.” Cela dit, plusieurs rassemblements ont été organisés ces derniers jours dans les villes où sont produites les voitures russes. De manière bien ordonnée, les ouvriers ont salué la décision du Kremlin de soutenir l’industrie nationale.