DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tsunami: un devoir de mémoire

Vous lisez:

Tsunami: un devoir de mémoire

Taille du texte Aa Aa

Chaque année depuis 4 ans, une dizaine de pays d’Asie du Sud-est rendent hommage le 26 décembre aux 220.000 victimes du tsunami. Cérémonies du souvenir comme ici en Thaïlande où la vague géante a fait plus de 5.000 morts. Plus de 400 personnes sont toujours portées disparues dans le pays et 400 corps n’ont toujours pas été identifiés. “La première année que nous sommes revenus explique cette touriste néerlandaise, cela a été difficile, parce qu’en regardant la mer, on se demandait si elle allait rester calme. Maintenant, on revient chaque année et on se sent plus en sécurité.”

En Inde, des milliers de personnes ont prié et allumé des cierges pour leurs proches disparus. 16.000 personnes avaient trouvé la mort dans la catastrophe. C’est un séisme très puissant qui a déclenché ce tsunami. Il a ravagé 800 kilomètres de côtes de l’Indonésie, pays le plus durement touché avec 168.000 morts et 570.000 sinistrés. Quatre ans après, le programme de reconstruction est presque achevé dans le pays. 97% des logements ont été reconstruits grâce à la mobilisation de la communauté internationale.