DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Des avancées mais toujours pas de premier ministre en Belgique

Vous lisez:

Des avancées mais toujours pas de premier ministre en Belgique

Taille du texte Aa Aa

Les supputations vont bon train. Le nom de Herman Van Rompuy revient avec force dans la presse belge. Le président de la chambre des députés est un chrétien-démocrate flamand comme Yves Leterme qui a démissionné de son poste de premier ministre le 19 décembre. Un poste qui n’intéresserait pourtant pas Van Rompuy. L’ancien dirigeant belge Wilfried Martens, chargé par le Roi de trouver un successeur à Leterme gardait le sourire malgré les difficultés de sa mission. “C’est une tâche énorme, parce qu‘évidemment pour réussir un gouvernement stable, il faut une personnalité comme premier ministre qui inspire la confiance”, a-t-il déclaré hier.

Selon les médias belges, le scénario envisagé serait le suivant : remplacer Yves Leterme et le ministre de la justice accusés d’avoir tenté de s’ingérer dans le travail de la justice dans l’affaire Fortis et conserver le gouvernement de coalition sortant. Les partis de la majorité préfèreraient également que le nouveau gouvernement reste en place jusqu’en 2011. L’hypothèse d’un scrutin législatif anticipé couplé en juin 2009 avec les élections régionales semble être écartée.