DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Pakistan commémore la disparition de Benazir Bhutto

Vous lisez:

Le Pakistan commémore la disparition de Benazir Bhutto

Taille du texte Aa Aa

150 000 voire 200 000 personnes ont afflué ce samedi dans le village natal de l’ancien premier ministre, Garhi Khuda Bakhsh. Pleurs et prières ont résonné dans le mausolée familiale des Bhutto, un an jour pour jour après l’assassinat de l’ex-dirigeante. Ce premier anniversaire tombe en pleine crise avec l’Inde qui impute à un groupe radical basé au Pakistan les attentats sanglants de Bombay.

Le veuf de Benazir Bhutto, Asif Ali Zardari, qui est devenu le président du Pakistan en septembre, a appelé New Delhi à ne pas agir en victime du terrorisme. “Nous avons perdu nos proches, mais nous ne parlons pas de guerre, nous ne parlons pas de vengeance, mais nous disons que nous allons changer, a martelé Zardari . Nous acceptons que nous avons un cancer et que nous allons le soigner, a ajouté le chef de l‘état en faisant allusion au terrorisme. Benazir Bhutto a été la première femme élue démocratiquement à gouverner un pays musulman en 1988. Accusation de corruption, destitution, exil ont marqué sa carrière politique. Deux mois après son retour d’exil, et en pleine campagne électorale pour les législatives, elle est brutalement assassinée dans un attentat suicide à Rawalpindi, près d’Islamabad. L’enquête émanant du pouvoir sortant a attribué l’assassinat à un militant proche d’Al-Qaida. Ce que conteste le gouvernement actuel issu du parti de Bhutto.